Share

Il vous faudrait un peu de temps pour écouter mon histoire…

Pendant des années, j’ai pratiqué le storytelling analytique comme Monsieur Jourdain la prose. Je partais à la recherche des savoirs critiques dans les entreprises (c’est du KM), des savoirs tacites, des savoirs de ceux qui quittaient l’entreprise. J’utilise pour cela le Mind Mapping, mais c’est une autre histoire (racontée ici : http://www.desiredit.com/30.html)

Or, presque toujours, l’écoute active et la confiance aidant, on me racontait des histoires qui en disaient long sur l’entreprise, son Histoire, son climat social, et sur son devenir.

Je me suis aperçu que ces histoires permettaient de faire sourdre et d’analyser des représentations, des clivages, des croyances, des segmentations, bien plus significatifs que tout qui est plaqué a priori par le spécialiste dans des enquêtes soi-disant scientifiques (je sais de quoi je parle, je suis politologue de formation). L’identité de l’entreprise, aussi, apparait alors dans son authenticité, non pas telle qu’elle voudrait se voir, mais au travers d’un prisme très fin et parfois très étrange.

Il s’agit donc de recueillir plus systématiquement ces histoires, dans un but explicité par les dirigeants, et en accord bien sûr avec ce que les acteurs de l’entreprise peuvent dire et attendre. Je l’ai mis en œuvre, par exemple, dans un groupe qui avait vécu de nombreux changements, et accueilli des salariés de statuts très divers du fait de fusions et rachats : au travers d’une plate-forme collaborative en ligne, et en analysant aussi les discours produits avec un logiciel de production de clusters sémantiques. J’en savais plus, sur certains aspects, que le cabinet qui m’avait confié cette part de mission dans un contexte qui lui était familier.

Dans des contextes plus IE (ndlr : Intelligence économique) que RH, croyez moi, ça déménage !

Certes, le storytelling, comme le montre le livre de Christian Salmon, peut être utilisé dans un but manipulatoire :

http://storytellingwiki.wetpaint.com/page/STORYTELLING%2C+le+livre+!

« Storytelling, le livre« , de Stéphane Dangel et Jean-Marc Blancherie, prend acte de l’impératif catégorique de l’éthique. Plus, il fonde sa pratique dans une intentionnalité clairement exprimée. Il fait le tour des méthodes, des contextes, des pièges aussi du storytelling.

Cela dit, si vos intentions sont pures, et vos stratégies avouables, vous pouvez venir apprendre avec nous les joies et les pièges du storytelling !

Share