Share

Pour http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise

« La crise est une situation insolite caractérisée par son instabilité, qui oblige à adopter une gouvernance spécifique pour revenir au mode usuel de vie. Par gestion de crise, on entend ce mode de gouvernance[1]. La notion de crise, a ensuite par extension décrit la phase décisive d’une maladie (individuelle ou épidémique). Puis, hors du champ médical, le terme « crise » s’est étendu à l’idée de troubles, de situations de déséquilibre profond, puis de désordre graves (sociaux, économique, politique, géopolitique, climatique, etc.). »

La crise appelle donc la Gestion de crise : « l’ensemble des modes d’organisation, des techniques et des moyens qui permettent à une organisation de se préparer et de faire face à la survenance d’une crise puis de tirer les enseignements de l’évènement pour améliorer les procédures et les structures dans une vision prospective. »

Qu’y peut le storytelling ?

En tant que puissant moyen de communication, il a un rôle important à jouer dans la prévention des crises

Mais en amont, il peut servir aussi à leur identification, à la détermination de leur probabilité, de leurs caractéristiques… par storytelling analytique

Pendant la crise les acteurs peuvent redonner du sens à la situation en produisant un storytelling intelligent… ce qui nécessite une certaine préparation.

Après la crise, il s’agit d’analyser les histoires racontées durant la crise, de les situer, de les recadrer à partir d’une « modélisation du sens » (que propose J-M Blancherie), puis de constituer un storytelling de prévention

Veille et identification des crises

Le storytelling analytique se construira

  1. Par l’instauration d’indicateurs de veille : observer systématiquement les mises en récit qui se diffusent sur Internet, dans la presse, dans des milieux d’experts… Le vocabulaire employé, l’analyse sémantique d’espaces propices aux récits est concerné en premier chef, mais aussi des structures discursives caractéristiques de la mise en récit… Les décalages, les discours inhabituels, certains indices sémantiques ou autres, dont certains créés pour le contexte précis que l’on étudie, donneront l’alerte. Cette méthodologie, si elle est mise en place à l’avance, peut très bien être efficace dans l’urgence. Le risque d’avoir à faire à une rumeur peut être maîtrisé.
  2. Par l’émergence de sens au travers de situations de storytelling, plus ou moins suscitées.
Share